Remplacer sa chaudière gaz : guide pour bien choisir

Les chaudières doivent être changées tous les 15 ans en moyenne. En effet, au bout d’une dizaine d’années, l’appareil va commencer à s’essouffler et ses performances vont chuter. La chaudière devient moins efficace et risque de tomber en panne. Il vaut mieux donc le changer dès qu’il commence à montrer des signes de faiblesse que d’attendre le dernier moment.

En remplaçant votre chaudière à gaz par un modèle existant, vous bénéficierez des dernières innovations des constructeurs et serez ainsi beaucoup plus performant en matière d’énergie. Vous réaliserez également d’importantes économies d’énergie. Si vous avez l’intention de changer votre chaudière, cet article vous aidera sûrement à faire le bon choix.

Remplacement de la chaudière : les critères qui vous guideront

Si vous découvrez que votre chaudière a un problème ou a cessé de fonctionner, vous pouvez la remplacer par une variété de modèles. Vous pouvez même changer l’énergie, par rapport à votre ancien modèle.

Le prix de l’achat

Le choix d’une nouvelle chaudière dépend de votre moyen. Par exemple, un système de chauffage aux granulés de bois est plus économique, mais il a un coût d’installation plus élevé que les autres systèmes de chauffage. Il faudra épargner au moins 20 000 € pour une chaudière biomasse. Le prix d’une chaudière à gaz commence généralement à 2 500 €, mais peut monter jusqu’à 10 000 € selon la technologie choisie (par exemple à condensation ou micro-cogénération).

Le prix de l’énergie

Le choix du combustible est un critère supplémentaire à considérer. Pour l’Ademe, le bois reste l’énergie de chauffage la moins chère. Le gaz s’est également révélé compétitif. Le prix du kWh de gaz est plus avantageux que le prix de l’électricité.

Choisissez la technologie et l’emplacement de votre nouvelle chaudière

Il est important de savoir que l’emplacement de votre chaudière n’affecte pas ces performances. En règle générale, les chaudières murales sont remplacées par des murales. Si vous souhaitez gagner de la place, vous pouvez complètement passer d’une chaudière au sol à une chaudière murale.

Chaudière à condensation

Les chaudières gaz à condensation sont les plus performantes du marché. Il utilise la chaleur de la fumée pour chauffer l’eau. Cette technologie réduit la consommation d’énergie de 15 à 20 %. Choisissez la chaudière à condensation si vous :

  • souhaitez faire des économies d’énergie par rapport à votre ancienne chaudière,
  • habitez une maison équipée d’une cheminée séparée (ventouse ou cheminée),
  • avez la possibilité de relier la chaudière aux eaux usées,
  • souhaitez bénéficier des aides financières.

La réglementation européenne d’écoconception impose actuellement l’installation de ce type d’équipement dans toutes les habitations individuelles. Aussi, elles sont équipées d’une cheminée séparée pour le désenfumage.

Chaudière basse température à faible NOx

Les vieilles chaudières dégagent de la fumée à haute température. Cela entraîne des dépenses énergétiques importantes et une facture conséquente. Avec la chaudière à gaz basse température Low NOx, les fumées sont évacuées à une température plus basse. Cette technologie permet donc d’économiser entre 12 et 15 %.

Aujourd’hui, ces chaudières ne peuvent être raccordées qu’à un conduit commun à plusieurs maisons d’un bâtiment existant (conduit commun VMC, shunt ou Alsace) et des conduits individuels de plus de 10 m de longueur.

Choisissez cette chaudière si vous êtes en appartement ou si vous n’avez qu’un petit budget (de 1 500 à 2 200 €).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.